France Active et la Fédération bancaire française aux côtés des femmes entrepreneures dans la relance


Le 5 mars 2021

France Active, acteur majeur de la finance solidaire, et la Fédération bancaire française (FBF), qui représente les banques exerçant leur activité en France, proposent un événement 100% digital, sur le thème :

« Femmes entrepreneures et engagement : comment agir pour la relance ? »


Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, et Olivia Grégoire, secrétaire d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable, participent à cet événement.

Son objectif : donner la parole à des femmes pleinement engagées dans la relance, ancrées dans leurs territoires et agissant pour le lien social et l’écologie.

Pourquoi et comment se sont-elles lancées ?

Comment résistent-elles à la crise ?

Quels financements possibles pour se lancer ou se relancer ?

A toutes celles qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ou qui ont besoin d’un coup de pouce dans ce contexte de crise, cette conférence est pour vous !

Ce que veulent les femmes : entreprendre tout en s’engageant !

Un sondage réalisé en 2020 montre que 63% des femmes estiment plus motivant de créer leur propre entreprise que d’être salariées.
32% des femmes se déclarent prêtes à se lancer concrètement dans la création d’entreprise, taux qui culmine à 52% chez les 25-34 ans.
1 femme sur 3 estime même que créer sa propre entreprise permettrait de mieux gérer l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Des résultats en ligne avec l’activité des 40 associations territoriales de France Active : en 2020, près de 50% des entrepreneures financées en phase de création des femmes.

Pourtant, certaines hésitent encore à se lancer : d’après ce même sondage, la peur de l’échec est le premier frein mentionné, talonné par le manque de formation et d’accompagnement. Vient ensuite la question du financement.

Et pourtant, les banques font confiance aux femmes ! Une récente étude montre qu’en France les demandes d’emprunt bancaire des femmes entrepreneures sont plus souvent acceptées que celles des hommes. Les femmes auraient ainsi 11% de plus de probabilités d’être financièrement soutenues pour le lancement de leur entreprise.

Les entrepreneures françaises ont largement plus recours que leurs homologues européennes à l’emprunt bancaire pour lancer leur activité : 34% vs 12% pour les Hollandaises et 18% pour les Allemandes.

France Active et la Fédération bancaire française mobilisés pour faciliter l’accès au financement

En 2020, France Active a accompagné 30 000 entrepreneurs. Chaque entrepreneur bénéficie d’une démarche d’accompagnement adaptée, en matière de conseil et de recherche de financement : tout est conçu pour optimiser leurs chances de succès. A travers ses 40 associations territoriales, France Active s’implique pour soutenir les femmes entrepreneurs, grâce à du mentoring ou des dotations. Sur la phase de création, un entrepreneur financé sur deux est une femme, un ratio constant depuis près d’une dizaine d’année.

Les banques sont pleinement conscientes de la nécessité de prendre en considération les spécificités des dynamiques entrepreneuriales féminines et d’accompagner les femmes qui se lancent. Le financement de l’économie et des entreprises est la première priorité stratégique des banques en France. Le taux d’accès au crédit des femmes entrepreneures se situe à un niveau très élevé dépassant les 95% pour les femmes.


Voir le replay

Pierre-René Lemas

Président de France Active

A travers l’ensemble de ces initiatives, nous défendons l’équité dans la capacité à entreprendre. Nous avons fait nôtre la grande cause quinquennale de l’égalité femmes-hommes du président de la République : que toute femme qui le souhaite puisse créer ou reprendre une entreprise, avec les mêmes ressources, les mêmes chances de succès et de pérennité que l’ensemble des entrepreneurs. Cet engagement est d’autant plus fort au regard de la crise que nous traversons.

Philippe Brassac

Président de la FBF

Depuis 1 an, nous traversons une crise sanitaire inédite qui impacte très fortement notre économie. Cependant, avec force et détermination, de très nombreuses entreprises, et leurs collaborateurs, maintiennent leur activité et font que notre économie résiste. Les 360 000 collaboratrices et collaborateurs des banques, partout en France, les accompagnent en proximité. L’entrepreneuriat, et l’entrepreneuriat féminin en particulier, sont de formidables relais de croissance, des vecteurs d’emplois que nous devons encourager. Toujours plus d’entrepreneures pour la relance, c’est pour cela que nous nous engageons à soutenir leurs projets sur tous les territoires.


Télécharger le communiqué de presse

Autres communiqués de presse


[the_grid name="5 derniers cp"]

Découvrez toutes l’actus

UrgencESS : ouverture du guichet unique pour accéder au fonds d’urgence de 30 millions d’euros

Au service direct des petites associations employeuses frappées par la crise


Paris, le 22 janvier 2021

Le Secrétariat d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable a mobilisé un fonds d’urgence de 30 millions d’euros pour les structures de l’ESS de moins de 10 salariés frappées par la crise. Le mouvement associatif France Active est l’acteur retenu pour le déployer partout en France à travers un guichet unique, accessible dès le 22 janvier 2021 à l’adresse www.urgence-ess.fr.
Le 22 janvier à Rennes, Olivia Grégoire, secrétaire d’État à l’Economie sociale, solidaire et responsable auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance lance officiellement le dispositif UrgenceESS en présence de Pierre-René Lemas, président de France Active, d’élus et de représentants d’associations et de structures de l’ESS éligibles. La Bretagne est la première région de France en termes de poids économique pour l’ESS.

Olivia Grégoire

Secrétaire d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable

Les structures de l’ESS sont pleinement éligibles à tous les dispositifs mis en place par le Gouvernement depuis le début de la crise. Mais nous constatons que nombre d’entre elles ne connaissent pas et ne demandent pas ces aides : l’enjeu, c’est de leur donner les moyens de les activer. Au-delà de l’information, si l’accès aux aides reste difficile, il faut pouvoir compléter le dispositif : c’est l’objectif du fonds UrgenceESS.

Pierre-René Lemas

Président de France Active

France Active fait face avec les entrepreneurs engagés aux défis économiques que pose la crise sanitaire. Nous mobilisons nos partenaires, au niveau national comme dans chaque territoire, de même que les actionnaires de nos sociétés de garantie et d’investissement. Les entrepreneurs engagés peuvent compter sur nous. L’urgence, c’est la solidarité. Elle nous concerne tous.

Doté de 30 millions d’euros, le fonds UrgenceESS, voté dans le cadre du quatrième projet de loi de finances rectificative pour 2020 au mois de novembre dernier, est désormais pleinement opérationnel. Il sera déployé à compter du 22 janvier 2021 et proposera :

  • un diagnostic de situation économique pour diriger les structures vers les aides et mesures de soutien auxquels ils ont déjà droit ou vers de nouvelles solutions de financement ;
  • une subvention de 5 000 € ou 8 000 € en fonction de la taille de la structure et de ses besoins ;
  • un accompagnement via le dispositif local d’accompagnement pour certaines structures éligibles.

Cette aide doit permettre aux structures relevant de l’économie sociale et solidaire de poursuivre leur activité pendant la crise, de financer les emplois de leurs salariés et de pallier les difficultés liées à la trésorerie.L’objectif : 5 000 structures soutenues avant le printemps 2021. Ce déploiement rapide s’effectuera sur tout le territoire grâce au maillage territorial de France Active et de ses quarante associations territoriales. Chaque association mettra à profit sa connaissance du terrain, des partenaires locaux pour accompagner les structures au-delà de l’aspect financier. Chaque structure bénéficiaire sera connectée avec des acteurs à même de favoriser leur rebond dans cette période de crise.

Comment souscrire au fonds ?

Les associations, coopératives, entreprises bénéficiant de l’agrément ESUS, entreprises du champ de l’insertion par l’activité économique, entreprises ayant inscrit les principes de l’ESS dans leurs statuts, employant de 1 à 10 salariés, pourront y souscrireLe déploiement répondra de la logique du « guichet unique » : un seul formulaire de contact en ligne pour toute structure désireuse de bénéficier de cette aide. France Active sera chargée d’orienter la demande vers l’association la plus proche de la structure. Une analyse du dossier sera effectuée avant la réponse à travers un diagnostic de la situation économique et financière. Par la suite, les structures bénéficieront d’un accompagnement personnalisé pour leur relance, en plus du soutien financier.

Télécharger le communiqué de presse

Autres communiqués de presse


[the_grid name="5 derniers cp"]

Découvrez toutes l’actus

Un noël 2020 placé sous le signe de l’éco-responsabilité ?


Les entreprises soutenues par France Active ont la solution !

La pandémie de Coronavirus est venue bouleverser les certitudes et les pratiques des Français en matière de consommation responsable.
78% des Français ont la volonté d’adopter une consommation plus responsable et de limiter le gaspillage lors des fêtes de fin d’année révèle un sondage Harris Interactive. Un mouvement de fond sur leur manière d’acheter, de se déplacer et d’habiter, initié depuis quelques années, est aujourd’hui plébiscité.

Les préoccupations des citoyens, dans chaque territoire, peuvent trouver des réponses durables et pérennes, grâce aux entreprises soutenues par France Active qui répondent à ces enjeux.

Zoom sur 8 exemples d’initiatives responsables

Consommation durable

ÉCHANGES PAYSANS 05

Structurer les filières agricoles dans les Hautes-Alpes, c’est l’action d’Echanges Paysans, plateforme de mise en relation entre producteurs et professionnels, travaillant la logique de circuit-court et de traçabilité. Leurs livraisons, de plus en plus nombreuses, de fromages, yaourts, viande dans les lycées et épiceries paysannes des Bouches du Rhône, Alpes maritimes, Var revisitent les échanges d’autrefois entre les vallées de montagnes et les grandes villes de Provence Alpes Côte d’Azur.

WE DRESS FAIR

Plateforme de mode éthique basée à Lyon, We Dress Fair réunit des marques responsables choisies selon des critères précis (biologiques, recyclées, naturelle, made in France, et vegan). Elle permet également de connaître les différents impacts de l’industrie textile et d’éduquer les consommateurs.

ETHIKIS
Face au gaspillage et à la durée de vie trop faible des produits industriels, deux toulousains ont décidé de créer un label « longue durée », le label Longtime® qui apporte l’assurance que les produits porteurs du label sont fiables et réparables, en rupture avec l’obsolescence programmée.
Grâce à ce servive, le consommateur peut en un clic trouver un produit d’électroménager, d’informatique ou tout type d’outils labellisé LongTime, afin d’être sûr d’acheter un produit durable.

Les nouvelles mobilités

ECOV

Faire du covoiturage un transport public, palliant le manque de desserte dans les territoires, tout en limitant son impact carbone et favorisant le lien social, c’est l’objectif d’Ecov. Son métier ? Opérer pour le compte des collectivités des réseaux de covoiturage pour les trajets du quotidien.

CYCLES RE
Allier insertion et mobilité douce à vélo, c’est le travail quotidien de Cycles-Re, association toulousaine d’insertion, de réparation et de seconde-main. Elle propose de donner une 2nde vie aux vélos cassés ou abandonnés et ainsi prolonger la durée de vie de l’objet. En achetant local dans une structure de réemploi, le consommateur participe à un projet qui vise à économiser les ressources et évite des déplacements importants sachant que la majorité des cadres de vélos sont fabriqués hors de l’UE dans les pays d’Asie.

Le lien social dans les territoires

LE THÉ À COUDRE

Lieu de vie à Grenoble, le Thé à Coudre est un projet engagé et porteur de lien social. Le café propose des boissons et des gourmandises (sucrées ou salées) cuisinées sur place avec des produits majoritairement bios, de saison et locaux. Dans la période actuelle, tout est proposé en vente à emporter.
L’atelier est aussi un espace ou l’on peut apprendre à créer et à réparer des vêtements et accessoires sur mesure, créatifs et durables Le Thé à Coudre est enfin un espace festif d’échange et de partage autour des travaux d’aiguilles, de la récup’ et du “consommer autrement”.

COMPTOIR DE CAMPAGNE

Les commerces de proximité, et avec eux, une partie du lien social, disparaissent progressivement dans les villages. Comptoir de Campagne constitue un modèle en local et circuit court pour palier le problème. Et une solution pour demain !
L’entreprise implante dans les villages des magasins COMPTOIR DE CAMPAGNE qui commercialisent des produits locaux en circuit-court, mais aussi tout un panel de services de proximité (La Poste, transports en commun, cordonnerie, pressing, gaz, colis, presse, etc.). Elle propose aussi une offre de petite restauration.

LA PÉNICHE CANCALE 

Lieu associatif prisé des dijonnais, la péniche Cancale promeut une vie culturelle et gourmande locale riche, tout en se fixant des objectifs d’insertion, de réduction des déchets et de développement des circuits-courts pour les fournisseurs.
Amarrée au Port du Canal de Dijon, ouvert tout au long de l’année, on peut y venir pour écouter un concert, boire un coup, pour danser sur les sons d’un bon Dj, pour grignoter, participer à une animation culinaire, en famille, avec des amis ou quelques collègues.


Télécharger le communiqué de presse

Autres communiqués de presse


[related_post_fa posts_per_page="6" post_type="post" post_category="communiques"]

Découvrez tous les communiqués de presse

France Active mobilise 100 millions d’euros pour répondre à la crise

Semaine de la finance solidaire – 2 au 8 nov. 2020


Paris, le 2 novembre 2020

La crise sanitaire met en avant de nouvelles aspirations pour les entrepreneurs. Ils sont de plus en plus nombreux à mettre l’utilité sociale et écologique au cœur de leur projet, une ambition que France Active promeut depuis plus de 30 ans.

Pour accompagner ces entrepreneurs engagés et pour les soutenir face à leurs difficultés économiques, France Active va consacrer près de 100 millions d’euros supplémentaires sur 2020 et 2021 entièrement dédiés au développement de leurs activités. Ces fonds vont aussi permettre à de nouveaux entrepreneurs d’orienter leur projet sur la création d’emplois, le lien social, le développement des territoires (relocalisations) et l’écologie.

En pleine cohérence avec son rôle de financeur solidaire, France Active démontre sa capacité à innover et à coopérer avec les banques ainsi qu’avec l’ensemble de ses partenaires publics et privés. Avec le deuxième confinement qui débute, France Active et ses 40 associations territoriales sont plus que déterminées à initier comme à développer de nouvelles coopérations avec tous les partenaires au service des entrepreneurs engagés.

Pour Pierre-René Lemas, président de France Active : « Cette crise économique dont personne ne peut prévoir encore l’ampleur aujourd’hui, nous oblige à quitter nos certitudes. Nous avons une responsabilité collective à faire de l’entrepreneuriat un levier puissant pour répondre aux défis sociaux et écologiques qui s’imposent à nous. C’est le sens de l’accélération de notre action en faveur du financement des entrepreneurs engagés que nous accompagnons. »

Un soutien financier sans précédent pour faire face à la crise en cette fin d’année 2020 et 2021

100 millions d’euros dédiés à la relance des entrepreneurs engagés …

Au lendemain du confinement, en mai dernier, France Active annonçait le renforcement du Pacte Relance pour les entrepreneurs les plus engagés sur l’emploi, le lien social et l’écologie. Cela s’est traduit par la création du Prêt Relève Solidaire, un prêt gratuit allant jusqu’à 100 000 euros, doté à hauteur de 30 millions d’euros par des actionnaires historiques : Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts), Régions de France, secrétariat d’Etat à l’Economie sociale et solidaire et responsable, BNP Paribas, Fondation de France, Mirova (Groupe BPCE), le groupe MAIF, le groupe Macif et sa Fondation.

Aujourd’hui, France Active accélère son intervention en mobilisant plus de 100 millions d’euros sur 2020 et 2021 pour accompagner la relance des entrepreneurs comme pour soutenir la création de nouveaux projets.
=> 500 entrepreneurs dès la fin de l’année et près de 1500 entrepreneurs d’ici fin 2021 vont bénéficier avec le Pacte Relance d’une orientation vers les aides existantes, d’un diagnostic de leur situation économique et de leurs besoins, du soutien de partenaires utiles à leur projet et d’un appui à un éventuel tour de table.

Plus largement France Active mobilise ses deux sociétés financières pour intervenir sur toutes les phases de vie de l’entrepreneur :

> France Active Garantie, qui, grâce à l’engagement des acteurs bancaires de la place, tous actionnaires de France Active, permettent de sécuriser financièrement de nombreux projets par une garantie d’emprunt bancaire sur des prêts mobilisés dédiés à la relance de l’activité d’entrepreneurs rencontrant des difficultés économiques.

> France Active Investissement dont les actionnaires historiques poursuivent leurs engagements pour répondre aux besoins de fonds propres présents et à venir des entrepreneurs qui placent l’impact social et écologique au cœur de leur projet.

… et l’accélération des deux programmes : Place de l’émergence et Fonds d’amorçage

Après un an d’activité et 1 million d’euros ayant permis de financer 50 projets, la Place de l’émergence étend son ambition auprès des futurs entrepreneurs à impact social et écologique. Plus de 100 entrepreneurs seront financés sur 2021 dans le cadre de cette phase de vie de leurs entreprises essentielle pour réussir, celle du démarrage.

Créé en février dernier, le Fonds d’amorçage, 100 % dédié aux entrepreneurs de l’innovation sociale connait un redémarrage important après quelques mois de pause liés à la crise sanitaire. L’amorçage correspond à une phase également très importante pour l’entrepreneur, puisque qu’elle permet à son entreprise de franchir un nouveau cap et de changer d’échelle.

Pour les soutenir, le Fonds d’amorçage de France Active s’engage :

  • dès la fin d’année, à soutenir le développement de plus d’une trentaine d’entreprises, grâce à un appui financier compris entre 50 000 et 200 000 euros.
  • dans les 2 ans, à financer 100 entreprises, soit une ambition supérieure à celles des fonds de tous les fonds d’investissement.

Un ensemble d’actions pour accompagner et soutenir les entrepreneurs de France Active

France Active compte actuellement environ 60 000 entrepreneurs en portefeuille. Pour améliorer leur situation et arriver à maintenir les emplois, l’association propose le report des échéances remboursements ou des ajustements des financements (données provisoires au 15 octobre).

  • Pour les quelques 50 000 créateurs d’entreprises bénéficiaires d’un prêt à taux zéro, un report de 6 mois de leurs échéances de prêts a été systématiquement appliqué.
  • Pour 24 % des 30 000 entrepreneurs bénéficiaires des garanties bancaires, les reports ont été engagés. Ils concernent dans 88 % des cas de très petites entreprises. Les secteurs les plus concernés sont : les services (30 %), les cafés/hôtels/restaurants (28 %), la construction (27 %), la réparation automobiles (24 %)
  • Concernant les entreprises de l’Économie sociale et solidaire bénéficiant d’investissements, près d’un millier d’entre elles ont vu leur prêt reporté et aménagé.

France Active apporte également un soutien ciblé avec le Secrétariat d’Etat à l’Economie Sociale, Solidaire et Responsable auprès de 740 structures de l’ESS de 1 à 3 salariés avec la mise en place du Dispositif Secours ESS correspondant à une prime de 5000 €.

France Active a également mobilisé 350 conseillers pour mener une campagne de suivi auprès de plus de 20 000 entrepreneurs, parfois isolés face leur situation économique pour les aider à faire face à la crise donnant lieu à :

  • un accompagnement rapproché pour 8 000 d’entre eux ;
  • un diagnostic plus personnalisé pour près d’un millier d’entrepreneurs : évolution de leur modèle économique, recherche de nouveaux partenaires pour leur permettre d’adapter leur activité ou la faire redémarrer, …

Etat des lieux des entreprises
faisant parties du portefeuille de France Active Investissement
(3 000 entreprises solidaires)

L’analyse approfondie du portefeuille de France Active Investissement donne un éclairage sur la situation économique des entreprises solidaires.
Seules 18% ne sont pas impactées par la crise. Mais il apparait qu’une grande majorité des entreprises affichent une forte détermination à surmonter leurs difficultés financières tout en ayant conscience de l’incertitude de la poursuite de leur activité en raison de risques sanitaires qui perdurent.


Télécharger le communiqué de presse

Autres communiqués de presse


[the_grid name="5 derniers cp"]

Découvrez tous les communiques de presse

France Active lance le 1er Fonds d’amorçage 100% dédié aux entrepreneurs de l’innovation sociale

[vc_section full_width="stretch_row"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][job_date][vc_empty_space height="40px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][vc_separator][vc_column_text]

Montreuil, le 4 février 2020

L’amorçage est une phase critique pour l’entrepreneur. Il s’agit du moment du démarrage commercial où les besoins de financement et de structuration organisationnelle sont les plus importants. Mais obtenir de l’aide financière et du conseil à cette étape à haut risque relève bien souvent du parcours du combattant, surtout pour ceux qui se lancent dans l’innovation sociale.

Pour leur donner les moyens d’agir, France Active lance le premier fonds d’amorçage de 10 Millions d’Euros entièrement dédié aux entrepreneurs sociaux.

Placé sous la bannière French Impact, ce fonds a été sélectionné par la Commission européenne pour renforcer la capacité de France Active en conseil et investissement. Il est par ailleurs soutenu par le Haut-commissariat à l’Économie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale.

Ce fonds d’amorçage est lancé le 4 février à 17h30 en présence de Ann Branch, cheffe d’unité Création d’emplois à la Direction “Emploi, affaires sociales et inclusion” de la Commission européenne, Christophe Itier, haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale et Christophe Genter, directeur du Département Innovation Sociale et Cohésion Territoriale à la Banque des Territoires.[/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]

Financer 100 entreprises pour un montant total investi de 10 millions d’euros

La fameuse première levée de fonds qui va permettre de lancer concrètement un projet ou de le faire changer d’échelle est la phase la plus stressante pour l’entrepreneur. Un récent sondage OpinionWay pour France Active* montrait ainsi que si 42% des 18-30 ans déclarent avoir envie de créer leur propre entreprise, près de 80% d’entre eux reconnaissent que cela est impossible sans aide pour amorcer et concrétiser leur projet : besoin de financement (31%), appui d’un réseau professionnel (21%), suivi par un coach (20%), etc.

France Active accélère son action auprès des entrepreneurs sociaux en phase d’amorçage, avec :

  • la mobilisation de 12 conseillers qui vont apporter dans chaque région des conseils sur-mesure aux entrepreneurs qui placent l’innovation sociale au cœur de leur projet.
  • la création de ce Fonds d’amorçage, offre de capital-amorçage solidaire dédiée aux structures d’innovation sociale qui va leur permettre d’obtenir des financements en fonds propres entre 50 000 euros et 200 000 euros, ainsi qu’un accompagnement à la première levée de fonds.

L’ambition de France Active est de financer et d’accompagner 100 start-ups de l’innovation sociale en deux ans sur l’ensemble des territoires pour un montant total investi de 10 millions d’euros.[/vc_column_text][vc_column_text]

Un talk entrepreneurs pour marquer le lancement de ce fonds d’amorçage

Mardi 4 février à 17h00, à l’occasion du lancement du fonds d’amorçage, 6 entrepreneurs ayant bénéficié d’une levée de fonds auprès de France Active partagent leur expérience avec d’autres entrepreneurs en phase d’amorçage.[/vc_column_text][vc_column_text]

Simplon :

Simplon est une entreprise sociale et solidaire qui entend faire du numérique un véritable levier d’inclusion pour révéler des talents différents et peu représentés dans le digital et le numérique. Elle accompagne les organisations pour que leur transformation digitale soit inclusive, leur fournissant en outre des solutions techniques (sites et applications performantes et responsables).
Simplon constitue au global un réseau de fabriques numériques en France et à l’étranger. Depuis la création en 2013, plus de 6200 apprenants ont été formés, dont 40% de femmes et 50 % de personnes peu ou pas diplômées.
https://simplon.co/

Label Emmaüs :

La coopérative Label Emmaüs est la plateforme de e-commerce du Mouvement EMMAÜS créée en 2016. Elle permet d’acheter en ligne une multitude d’objets vendus en boutique Emmaüs. Label Emmaüs porte plus globalement un projet de transformation digitale solidaire pour le mouvement Emmaüs en offrant un nouveau canal de distribution des objets vendus par les communautés et permet aussi de mobiliser des compagnons Emmaüs à de nouvelles techniques de vente. La coopérative construit également des parcours d’insertion sur les métiers d’avenir tels que le développement web, le webmarketing, le support, la logistique, etc.
https://www.label-emmaus.co/fr/

Moulinot :

Moulinot est une entreprise solidaire pionnière dans la gestion des déchets alimentaires – ou « biodéchets ». En apportant dès 2014 une solution innovante à un problème jusque-là insoluble, elle propose pour cela de sensibiliser et de former les restaurateurs d’Ile-de-France à la mise en place du tri des déchets dans leurs cuisines, puis de venir collecter les biodéchets chaque jour via l’utilisation de véhicules écologiques. Moulinot a développé deux filières de valorisation des déchets collectés, soit sous forme de compost, soit en les acheminant vers des méthaniseurs agricoles pour en faire du biogaz ou de l’électricité. Leur activité est par ailleurs support d’un projet social visant à ramener vers l’emploi des personnes qui en sont éloignées, par des actions de formation et la construction de parcours d’insertion. Accompagnés par France Active en amorçage en 2014, ils sont aujourd’hui l’acteur de référence de la filière sur le bassin parisien.
https://www.moulinot.fr/site/

ÉcoMégot :

ÉcoMégot propose une solution complète, professionnelle et locale de sensibilisation, collecte et valorisation de mégots de cigarette pour les acteurs privés et publics. Elle met à cet effet à disposition des cendriers spécifiques d’où les mégots seront retirés et traités. Le but de cette structure de l’Economie sociale et solidaire est d’agir sur les territoires à double titre : en dépolluant les espaces urbains comme naturels (montagnes, plages…) et en créant de l’emploi local pour les personnes qui en sont éloignées.
https://ecomegot.com/

Ecov :

Ecov est une start-up francilienne innovante de l’économie sociale et solidaire. Avec pour objectif de faire de la voiture un transport collectif. Elle développe des solutions dédiées au covoiturage local avec et pour le compte de collectivités locales afin d’inventer un service public nouvelle génération coproduit par les usagers. Ecov propose des lignes de covoiturage local en territoires péri-urbains et ruraux répondant aux problématiques de désertification, de pénuries de transports et d’enclavement fréquentes dans ces zones.
https://www.ecov.fr/

Le Drive Tout Nu :

Ouvert en 2018 à côté de Toulouse grâce à la finance solidaire, le Drive Tout Nu est le premier drive « 0 déchet / 100% responsable ». Il propose des produits alimentaires, cosmétiques et ménagers en version zéro déchet. En alliant le vrac à la simplicité d’usage du drive, Le Drive Tout Nu souhaite démocratiser une consommation responsable, respectueuse de l’environnement, de l’homme et accessible à tous.
Au moins 60% des produits proposés par le Drive Tout Nu proviennent de moins de 100km et sont produits en Bio ou assimilés. 100% des produits sont proposés en emballage réutilisable et 10cts sont offert en bon d’achat par contenant ramené.
A qualité égale, les produits proposés sont 10 à 40% moins chers que leur équivalent emballé.
https://ledrivetoutnu.com/[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_btn title="Télécharger le communiqué de presse" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="center" i_icon_fontawesome="fa fa-download" add_icon="true" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F03%2FCP-France-Active-Lancement-du-fonds-damorcage.pdf||target:%20_blank|"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507158369201{border-top-width: 1px !important;border-top-color: #1c1c1c !important;}"][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres communiqués de presse" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding" css=".vc_custom_1600263264739{margin-top: -20px !important;}"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_empty_space height="30px"][vc_btn title="Découvrez toute l'actu" color="vista-blue" align="center" link="url:http%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fsinformer%2Factualites-evenements%2F|||"][vc_empty_space height="65px"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]

Journée mondiale de l’environnement : France Active contribue à la structuration de filière

[vc_section full_width="stretch_row"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][job_date][vc_empty_space height="40px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][hover_box image="798" image_hover="1017"][vc_separator][vc_column_text]

Montreuil, 4 juin 2019

Top 4 des activités de ce secteur qui ont le plus le vent en poupe et exemples d’entreprises soutenues par France Active cette année

France active accélère la réussite des entrepreneurs qui se lancent dans le secteur du développement durable avec en 2018, près d’un millier de projets soutenus (sur 7500 au total) et un investissement ciblé dans plus de 150 entreprises.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507207015804{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="20px"][vc_custom_heading text="Obtenir le soutien financier de France Active" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row equal_height="yes" el_class="fa-profil-card"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6"][vc_row_inner el_class="auteur-block"][vc_column_inner width="1/2"][vc_single_image image="11244" img_size="full"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2"][cq_vc_materialcard title="Fanny Gerome" icon_fontawesome=""]Directrice générale adjointe chez France Active

Nous avons ainsi contribué à faire émerger des filières, telles que l’économie circulaire et les circuits courts

[/cq_vc_materialcard][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507643012833{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}"][vc_empty_space height="15px"][vc_column_text]

Pourquoi ces filières développement durable constituent-elles un vivier d’opportunités pour les créateurs d’entreprise ?

Nous venons d’entrer dans une révolution environnementale, avec une prise de conscience de plus en plus large sur l’urgence d’agir. L’entrepreneuriat fait partie des réponses à développer. Pour nous qui finançons depuis plus de 30 ans les entreprises de l’Economie sociale et solidaire, nous avons pu développer une expertise utile à tous ces entrepreneurs qui veulent donner du sens à leur projet. Nous avons ainsi contribué à faire émerger des filières, telles que l’économie circulaire et les circuits courts. Ce sont les acteurs de l’économie sociale qui ont ouvert la voie il y a bien longtemps en démontrant qu’on ne pouvait opposer performance environnementale et justice sociale.
Aujourd’hui, les opportunités se situent au plus près des territoires : c’est le local qui se prend en charge et travaille à la recherche de réponse collective sur les questions de préservation de l’environnement.

Sur quels critères décidez-vous de soutenir un projet dans ces filières développement durable ?

Nous soutenons en priorité tout entrepreneur qui s’engage pour une économie plus inclusive et plus durable. Cela revient pour nous à évaluer la volonté et la capacité de l’entrepreneur à s’engager autour de 5 dimensions : la création d’emploi, le lien social, l’environnement, le territoire et la gouvernance. C’est un point de départ qui nous donne la possibilité, en tant que financeur, d’apporter un accompagnement en termes de conseil, financement et mise en réseau. Ce dernier point est très utile pour que l’entrepreneur s’entoure des relais et de partenaires les plus utiles à la réussite de son projet.

Sur le long terme, quels éléments font la solidité de ce type de projet ?

Pour commencer, il convient de s’assurer de la pertinence de son positionnement : est-ce que je réponds à un besoin, suis-je suffisamment différenciant ? Autrement dit, mon étude de marché est-elle suffisamment précise pour que je puisse aller chercher des financements ? Sur ce point, suis-je capable de me projeter à 3 ans sur la base d’un modèle économique viable pour durer et se développer. Dernier point important, savoir bien s’entourer par un réseau d’appui et de confiance, une équipe et des soutiens divers et variés. Cela étant, le déterminant le plus fort demeure l’idée du projet et de son impact environnemental attendu.

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="20px"][vc_custom_heading text="Exemples d'entreprises soutenues par France Active" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="10px"][/vc_column][/vc_row][vc_section][vc_row][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507643024712{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}"][vc_column_text]

Agriculture durable

(bio, agri urbaine, permaculture)

[/vc_column_text][vc_column_text]Les fermes du Figeac : Implantées dans le département du Lot, Les fermes du Figeac comptent 650 adhérents et emploient 155 salariés. Cette coopérative agricole a élargi son champ d’action dans des domaines divers : les énergies renouvelables ou les matériaux de construction, etc. Les fermes du Figeac font partie de l’association FigeACteurs, afin de développer le territoire selon des principes de circuits courts et d’économie solidaire.
La coopérative a fait appel à France Active pour financer un important programme R&D sur le volet énergétique de l’activité.

Lire la story[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][vc_column_text]La CIAP44 : La Coopérative d’Installation en Agriculture paysanne a pour ambition d’intégrer l’agriculture paysanne dans une économie sociale et solidaire. Sa démarche répond ainsi à trois types de besoins : ceux des porteurs de projet, ceux des collectivités et de la population, et ceux des agriculteurs en transmission. Pour ce faire, la CIAP44 gère des espaces tests permanents où les porteurs de projet sont initiés à la production, l’encadrement technique et la commercialisation de leurs produits. Elle met aussi en œuvre des stages paysans créatifs et des formations professionnelles, pré-finance les investissements et héberge l’activité économique des porteurs de projet. Enfin, la coopérative entretient un réseau de collectivités, d’associations et d’acteurs pour aider les projets en voie d’installation. La CIAP44 est soutenue par le fonds de confiance de son financeur solidaire France Active.

Plus d’informations[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][vc_column_text]L’Autre Campagne est la première ferme hydroponique et aquaponique de France, qui pratique donc une culture hors-sol. Elle est dotée d’une serre de 625 m² dédiée à la production de plantes aromatiques rares et sauvages. Lucille Bonnet, fondatrice de l’Autre Campagne, respecte la charte de l’agriculture biologique en excluant tout traitement phytosanitaire. Elle a également signé un partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) pour que ces spécimens empêchent les chenilles de s’attaquer à es récoltes. Les clients de cette ferme sont principalement des grands chefs de cuisine de la région.

Lire la story[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507643024712{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}"][vc_column_text]

Transition énergétique

(énergie verte, mobilité durable, production locale, etc.)

[/vc_column_text][vc_column_text]Reuniwatt : Jeune Entreprise Innovante, Réuniwatt est spécialisée dans les énergies intelligentes et les réseaux électriques. Soleka, son produit phare, permet la prévision de la production d’énergie photovoltaïque (PV) ;
France Active La Réunion a accompagné ce projet lors de sa création, puis en 2016 pour soutenir sa phase de croissance. Une nouvelle intervention en 2018, pour faire face à une augmentation importante de son besoin en fonds de roulement à la suite à l’évolution de son activité.

Lire la story[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][vc_column_text]ApijBat : Cette PME couple son activité de construction et de rénovation écologique à la démarche d’une insertion professionnelle, répondant aux besoins de formation, professionnalisation et de bonnes conditions de vie de ses salariés.

France Active a investi dans cette coopérative pour l’accompagner dans son développement, et lui donne un appui pour la gestion des comptes et le développement du réseau ; elle soutient d’autres projets par la suite : notamment une offre pécuniaire de 50 000€ en 2017 pour la réalisation de la première école en paille porteuse

Lire la story[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507643024712{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}"][vc_column_text]

Recyclage

(ressourcerie, recyclerie, valorisation des déchets, etc.)

[/vc_column_text][vc_column_text]Elise Atlantique : entreprise sociale de 26 personnes, spécialisée dans la collecte, le tri et la valorisation des déchets de bureau à destination des entreprises, Elise Atlantique s’est installée depuis 2012 à Bordeaux et Hendaye, et agit de concert avec Le Plastique français (qui collecte et recycle les gobelets en plastique) et les Détritivores (investi de l’acheminement des biodéchets dans les plateformes de compostage de proximité). Elle déploie un tri sélectif généralisé des déchets garantissant une efficience environnementale des filières de recyclage et créant de la valeur ajoutée sociale – recrutement de personnes en difficultés d’insertion professionnelle et en situation de handicap.
L’entreprise a bénéficié en 2015 d’un financement de 300 000 € de France Active Investissement et du FCPIED (Fonds Commun de Placement Insertion Emploi Dynamique). Elise Atlantique travaille désormais à dupliquer son modèle sur l’ensemble du territoire.

Plus d’information[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][vc_column_text]Moulinot : entreprise sociale et solidaire qui collecte et valorise des déchets organiques pour les transformer en compost haute-performance, Moulinot, a été créée il y a 5 ans dans la région parisienne, compte près de 20 salariés. Lauréate du Programme d’investissements d’avenir de l’ADEME, elle développe ses circuits de recyclage en Île-de-France.
France Active a investi à hauteur de 400 000 euros dans l’entreprise.

Lire la story[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][vc_column_text]Rejoué : Association à but non lucratif créée en 2012 à Paris, l’entreprise collecte les anciens jouets de donateurs sensibilisés, les trie, les nettoie, les rénove avant de les vendre. Réunissant près de 4000 adhérents, elle a déjà collecté 170 tonnes de jouets et a pu revendre plus de 88 000 produits. L’entreprise constitue par ailleurs un tremplin vers l’emploi durable, et accompagne 115 salariés dans un parcours d’insertion personnalisé.
France Active est le financeur solidaire principal de l’association.

Plus d’informations[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507643024712{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}"][vc_column_text]

Circuits courts

(filière responsable, alimentation, habitat et construction, etc.)

[/vc_column_text][vc_column_text]DORéMI : créé en 2012, a fait ses preuves, dans la Drôme, sur les 2000 kilomètres carrés de Biovallée, territoire de référence au niveau européen sur les questions du développement durable. Aujourd’hui, DORéMI propose une approche globale de l’habitat en matière de rénovation énergétique. L’entreprise solidaire réussit à faire coopérer l’ensemble des corps de métiers concernés : menuisiers, plaquistes, charpentiers, chauffagistes, etc. Elle crée ainsi des groupements de compétences pour fédérer ces communautés d’artisans et les former directement sur les chantiers. S’adressant à tous, DORéMI démontre qu’il est possible de réaliser des rénovations même dans des contextes économiques tendus. La démarche aboutit bien souvent à des factures de chauffage jusqu’à 8 fois moins élevées.

Plus d’information[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][vc_column_text]Réseau Cocagne : association créée en 1991, regroupant les Jardins de Cocagne et d’autres structures selon une charte commune, le réseau met en place une organisation juridique, administrative et financière, afin de répondre efficacement au projet de développement, de diversification, en direction des adhérents du Réseau. Adossé à une SCA et à un fonds de dotation depuis 2014, le groupe dispose d’outils financiers nécessaires à la mobilisation de donateurs et d’investisseurs. Son but est d’aider à la consolidation et au développement de ses adhérents.
Le partenariat France Active et Réseau Cocagne a été renouvelé en 2013, afin de faciliter la création de projets de développements menés par des adhérents du Réseau Cocagne.

Plus d’informations[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][vc_column_text]Ô Bocal est une épicerie créée en 2016 par trois jeunes entrepreneures. Elle est située en plein centre-ville de Nantes et met en vente des produits bios, frais, locaux ou encore des accessoires zéro déchet. Grâce à une garantie Egalité Femmes sur un montant de 39 000 €, elles n’ont pas eu besoin de verser une caution. Aujourd’hui le projet ne cesse de se développer et la gérante souhaite désormais proposer un nouveau service de préparation en bocaux consignés à destination des professionnels (hôtels, restaurants, entreprises, cafés …).

Lire la story[/vc_column_text][vc_empty_space height="10px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507761590624{border-bottom-width: 1px !important;border-bottom-color: #eaeaea !important;border-bottom-style: solid !important;}" el_class="actus-du-mouvement"][vc_column][vc_btn title="Télécharger le communiqué de presse" shape="square" color="white" size="lg" align="center" i_icon_fontawesome="fa fa-download" add_icon="true" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F03%2FFrance-Active-Environnement-Vdef.pdf||target:%20_blank|"][/vc_column][/vc_row][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507158369201{border-top-width: 1px !important;border-top-color: #1c1c1c !important;}"][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres communiqués de presse" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding" css=".vc_custom_1559655983539{margin-top: -20px !important;}"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_empty_space height="30px"][vc_btn title="Découvrez toute l'actu" color="vista-blue" align="center" link="url:http%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fsinformer%2Factualites-evenements%2F|||"][vc_empty_space height="65px"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507207015804{background-color: #ffffff !important;}"][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507158369201{border-top-width: 1px !important;border-top-color: #1c1c1c !important;}"][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row"][/vc_section]

Les jeunes ont envie d’entreprendre… mais pas seuls !

[vc_section full_width="stretch_row"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][job_date][vc_empty_space height="40px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][vc_custom_heading text="France Active renforce son action auprès d’eux en misant sur l’innovation sociale" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][hover_box image="798" image_hover="1017"][vc_separator][vc_column_text]

Paris, le 23 avril 2019

Comment les Français perçoivent-ils aujourd’hui la création d’entreprise ? Et, plus spécifiquement, quel regard les 18-30 ans portent-ils sur l’entrepreneuriat ? Pour répondre à ces questions, France Active et OpinionWay ont interrogé les Français, et notamment les jeunes. Qui s’avèrent à la fois audacieux, réalistes et porteurs de convictions fortes en matière de création d’entreprise. Ces résultats donnent tout leur sens à l’action de France Active auprès des créateurs d’entreprise, et notamment à son plan de développement : accélérer la réussite des entrepreneurs engagés.[/vc_column_text][vc_column_text]

  • 42,5% des jeunes ont envie d’entreprendre

Aujourd’hui, 42,5% des 18-30 ans déclarent avoir envie de créer leur propre entreprise. Plus d’un jeune sur 2 trouve qu’il est plus motivant d’être entrepreneur que d’être salarié. Une réponse à la crainte de s’ennuyer au travail (43% d’entre eux).

Pour autant, ces jeunes ne s’engagent pas tête baissée dans l’aventure : 55% disent hésiter à se lancer pour des raisons financières, 37% à cause de la complexité des démarches. A noter que seuls 20% d’entre eux redoutent une trop importante charge de travail, bien loin de l’image répandue d’une génération désabusée !

Alors, quels facteurs pourraient les aider à se lancer ? Pour 78% des jeunes, la réponse est claire : ils souhaiteraient bénéficier d’un coup de pouce. Qu’il s’agisse d’un financement de leur projet (31%), de l’appui d’un réseau professionnel (21%), de se faire guider par un coach (20%), ou d’obtenir une caution bancaire (6%).

Mais cette lucidité s’accompagne d’un manque d’information important : 70% des 18-30 ans déclarent ne pas connaître les dispositifs d’aide à la création d’entreprise qui existent aujourd’hui. Le chiffre monte même à 76% chez les 25-30 ans.[/vc_column_text][vc_column_text]

  • Deux moteurs pour entreprendre : se réaliser et changer la société

A quoi sert la création d’entreprise ? Pour 60 % des jeunes, il s’agit avant tout d’un moyen de faire bouger le monde. Ils sont 30% à envisager un modèle où tous les salariés seraient décisionnaires (type SCOP), 25% à privilégier un projet lié au développement durable ou à l’environnement. Plus de 20% seraient prêts à se lancer dans une entreprise capable de créer du lien social et de contribuer au développement de leur territoire, et près de 20% dans un projet social qui lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Cette vision « sociétale » et engagée de la création d’entreprise n’empêche pas les motivations individuelles : lorsqu’on demande aux 18-30 ans les raisons personnelles pour lesquelles ils aimeraient créer leur entreprise, une réponse se détache clairement : 59 % considèrent qu’il s’agit de la solution pour ne pas subir le chômage. Viennent ensuite les notions de liberté (51%), l’envie de créer son emploi et d’en créer d’autres (36%) et la perspective de gagner de l’argent (36 %).

« Ces résultats sont en ligne avec ce qu’expriment les jeunes entrepreneurs que nous soutenons, commente Pierre-René Lemas, Président de France Active. Ils souhaitent, à la fois, changer le monde et se réaliser. Tous ont intégré qu’il est possible de s’investir dans un projet social et solidaire, tout en réalisant des profits ! C’est tout le sens de notre action : en tant que pilier de la finance solidaire, nous défendons justement cette idée d’une ESS rentable, performante économiquement, au service du développement de l’emploi et des territoires ».
Lorsqu’il s’agit de citer le secteur d’activité dans lequel ils aimeraient créer leur entreprise, ces jeunes font preuve d’une grande diversité dans leurs aspirations : le secteur des loisirs, du sport et de la culture se classe à la première place (16%) suivi de l’informatique (10%), et le reste des projets apparaît extrêmement varié : à noter, la troisième place de l’artisanat (7%) et l’environnement (6ème position).
[/vc_column_text][vc_column_text]

  • Pour répondre à ces attentes, France Active accélère son action auprès des jeunes

Devant ce constat, France Active, pionnier de la finance solidaire en France, accélère son action auprès des jeunes sur 2 axes (en 2018, parmi les créateurs : 17% ont moins de 26 ans, 1/3 a moins de 30 ans).

Le soutien d’entrepreneurs les plus éloignés des banques :

Sociale par nature, l’intervention de France Active sera en 2019 renforcée sur les publics ayant le plus de difficultés à obtenir des financements. Les jeunes sont au cœur de cette priorité, plus particulièrement ceux qui développent leur projet dans les territoires les plus fragiles.
En 2018, 20 % des projets soutenus étaient localisés dans les quartiers prioritaires de la ville ou en zone de redynamisation rurale. Ce ciblage territorial progresse de 6 points au cours du 1er trimestre 2019.

Autre priorité d’action, les personnes en grande précarité (chômeurs longue durée et bénéficiaires de minima sociaux) qui cherchent à développer leur entreprise. Au 1er trimestre, leur part atteint 36 %, soit déjà 3 points de plus qu’en 2018.

L’accélération du soutien aux entreprises de l’ESS

Les entrepreneurs de l’Economie sociale et solidaire bénéficient de la part de France Active d’un accompagnement sur toutes les phases de vie de leur projet.

En 2019, France Active accélère son soutien, en particulier auprès des jeunes, sur deux phases clés :

  • L’émergence avec le lancement de « la Place de l’émergence », un nouveau programme qui permet à de jeunes créateurs d’étudier la faisabilité de leur projet, regroupant des partenaires financeurs. Ces futurs entrepreneurs bénéficieront d’un accompagnement sur mesure et du mentorat d’un entrepreneur social établi. La Place de l’émergence viendra dès septembre démultiplier l’impact de l’actuel Fonds de confiance (plus de 100 projets soutenus chaque année).
  • L’amorçage, une période clé au moment de la création qui nécessite une recherche de financement. France Active bénéficie d’un savoir-faire, tant dans la prise de risque financier, que dans le conseil et la mise en réseau d’acteurs choisissant de développer des projets d’utilité sociale innovants. En 2019, France Active mobilise plus encore ses 42 associations territoriales pour détecter ces acteurs qui cherchent à s’engager en faveur du lien social, de l’emploi, ou de l’environnement.

« Très peu de structures interviennent durant les phases d’émergence et d’amorçage, il s’agit d’une force originale de France Active explique Pierre-René Lemas. C’est d’autant plus vrai pour les entreprises de l’Economie sociale et solidaire dont l’ambition s’articule entre utilité sociale et performance économique. Notre accompagnement leur donne les moyens de répondre à des besoins non couverts et d’apporter des solutions concrètes aux grands défis sociétaux que nous avons à relever collectivement. »[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_btn title="Télécharger le communiqué de presse" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="center" i_icon_fontawesome="fa fa-download" add_icon="true" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F03%2FFRANCE_ACTIVE_CP_JeunesCr%C3%A9ationDEntreprise_23042019.pdf||target:%20_blank|"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Communiqués de presse" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding " css=".vc_custom_1550239598523{margin-top: -20px !important;}"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces" css=".vc_custom_1507207606477{background-color: #fcfcfc !important;}"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_single_image image="485" alignment="center" el_class="no-margin-bottom"][vc_empty_space height="5px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]

La Cnav, l’Agirc-Arrco, la CCMSA, France Active et la Banque des Territoires lancent le pôle VIVA Lab : Valoriser l’Innovation pour Vivre Autonome

[vc_section full_width="stretch_row"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][job_date][vc_empty_space height="40px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][hover_box image="798" image_hover="1017"][vc_separator][vc_column_text]

Paris, le 21 février 2019

La Cnav, l’Agirc-Arrco, la CCMSA, France Active et la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts) ont lancé le 20 février 2019, le pôle VIVA Lab, un dispositif de soutien aux innovations technologiques, techniques et organisationnelles dans le champ de la prévention de la perte d’autonomie et du bien-vieillir. Ce dispositif a pour vocation de détecter au niveau local des projets innovants et duplicables. Ces derniers bénéficieront d’un accompagnement dans leur développement pour faire émerger des réponses nouvelles en faveur de la prévention des effets du vieillissement et du soutien à l’autonomie.[/vc_column_text][vc_column_text]Le pôle VIVA Lab offrira un accompagnement personnalisé aux porteurs de projets visant à faciliter la maturation du projet et à tester les solutions innovantes. Ces dernières doivent entrer dans le champ de :

  • La lutte contre l’isolement social et numérique
  • La prévention à domicile
  • L’adaptation du logement
  • L’accompagnement à la mobilité
  • Le soutien aux aidants
  • Les lieux de vie collectifs pour les retraités fragilisés

A l’issue de cet accompagnement, les projets les plus prometteurs pourront être soutenus dans leur développement à plus grande échelle grâce à des investissements des différents membres et partenaires du pôle.
Le Pôle VIVA Lab fonctionnera toute l’année pour faciliter agilité et réactivité au bénéfice des porteurs de projets. Chaque année une thématique majeure sera promue pour favoriser l’émulation autour de grands projets thématiques. La campagne 2019 est ainsi dédiée à la lutte contre l’isolement et l’accès au numérique, enjeux majeurs de l’accompagnement en faveur du bien-vieillir. Le sourcing des projets se fera sur les territoires via les coordinations locales de la silver autonomie animée par les Carsat.
Les porteurs de projets trouveront toutes les informations nécessaires à l’adresse suivante : www.vivalab.fr[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_btn title="Télécharger le communiqué de presse" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="center" i_icon_fontawesome="fa fa-download" add_icon="true" link="url:https%3A%2F%2Ffranceactive-ara.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F03%2F190221-Communiqu%C3%A9-de-presse-Lancement-Viva-Lab-VF-210219-002.pdf||target:%20_blank|"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Communiqués de presse" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding " css=".vc_custom_1550239598523{margin-top: -20px !important;}"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces" css=".vc_custom_1507207606477{background-color: #fcfcfc !important;}"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_single_image image="485" alignment="center" el_class="no-margin-bottom"][vc_empty_space height="5px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]

France Active, moteur de l’emploi et de l’Économie sociale et solidaire, avec 7 500 entreprises soutenues en 2018

[vc_section full_width="stretch_row"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][job_date][vc_empty_space height="40px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][hover_box image="798" image_hover="1017"][vc_separator][vc_column_text]

Paris, le 15 février 2019

Entrepreneuriat et cohésion sociale

Le bilan de l’activité de France Active en 2018 démontre pleinement son ancrage social et sa contribution à l’essor des entrepreneurs engagés.

Social, à travers les entrepreneurs soutenus dans leur phase de création : 90 % d’entre eux étaient au chômage, dont un tiers de longue durée ou bénéficiant des minimas sociaux. Engagés, car ces entrepreneurs sont de plus en plus nombreux à rechercher dans leur projet, un impact social et environnemental. Ce qui fait de France Active le premier financeur de l’Économie sociale et solidaire.

Près de 7500 entreprises ont ainsi vu le jour en 2018 grâce au soutien de France Active, ce qui a permis la création et la préservation de 40 000 emplois dans tous les territoires. Au total : 306 millions d’euros mobilisés sous forme de prêts bancaires garantis, d’investissements, de prêts solidaires et de primes.[/vc_column_text][vc_column_text]

Contribuer à la création d’entreprise et à l’emploi

Avec près de 7 500 entreprises soutenues en 2018, France Active confirme son rôle de 1er financeur solidaire. Concernant les entreprises au stade de création, 90 % des entrepreneurs étaient au chômage, dont un tiers de longue durée ou bénéficiant des minimas sociaux. Moins diplômés que l’ensemble des créateurs en France, ils étaient 57 % à ne posséder que le baccalauréat ou un diplôme de niveau inférieur. Près de 30 % d’entre eux ont moins de 30 ans et 20 % développent leur projet dans les territoires fragiles (quartiers ciblés par la politique de la ville et zones rurales). Un projet accompagné par France Active sur deux est porté par une femme. Au global : une empreinte sociale et sociétale vertueuse pour l’économie puisque ces entrepreneurs engagés ont créé ou préservé 40 000 emplois. Pour en savoir plus, accédez à la totalité de l’étude d’impact de France Active.[/vc_column_text][vc_column_text]

Faciliter l’accès à la banque pour tous : la garantie offerte par France Active

Soucieuse de lever les freins du financement bancaire, France Active a lancé et déployé une nouvelle offre de garantie qui vise à faciliter l’accès à la banque à tous ceux qui en sont éloignés : chômeurs de longue durée, jeunes, femmes, personnes habitant ou créant dans les territoires fragiles.

Un entrepreneur peut désormais bénéficier d’une garantie d’emprunt bancaire allant jusqu’à 80 % du montant du prêt. En contrepartie, les banques excluent les cautions personnelles. Ce pari a été gagné avec l’engagement des banques et des financeurs publics (Europe, Etat avec le Fonds de Cohésion Sociale, Régions), convaincus du rôle de transformation sociale de l’entrepreneuriat.

Ces financements hybrides donnent à tous les mêmes chances de réussite et à ces entrepreneurs la capacité de développer l’économie de leur territoire tout en créant du lien social. Avec 255 millions d’euros mobilisés en 2018 à travers les garanties d’emprunt bancaire, France Active a sécurisé l’année dernière le financement de près de 5 500 projets d’entrepreneurs.

Le Fonds de Cohésion Sociale, confié à France Active Garantie, permet également de garantir les micro-crédits octroyés, notamment par l’ADIE, aux créateurs d’entreprise exclus du système bancaire.

Cette action en faveur de la création d’entreprise est en cohérence avec les nouvelles missions confiées par l’Etat à Bpifrance. Partenaire de longue date de France Active dont elle garantit une part de l’activité aux côtés du Fonds Européen d’Investissement, Bpifrance va poursuivre en 2019 son soutien à l’action du réseau.[/vc_column_text][vc_column_text]

L’ambition : financer des entreprises en phase d’émergence

France Active s’affirme comme l’un des premiers financeurs des entreprises d’utilité sociale en France. Sur les 1 355 structures de l’Économie sociale et solidaire financées en 2018, 36 % étaient en phase d’émergence ou d’amorçage, phases les plus risquées dans la vie d’une entreprise de l’ESS. Reconnue pour sa capacité à conseiller et accompagner ces entreprises, France Active favorise l’innovation sociale et donne leur chance aux grands acteurs de l’ESS de demain. En termes de durabilité et de performance économique, l’étude d’impact 2014-2018, basée sur 5 771 entreprises ou associations soutenues en 2014, démontre la réelle performance des entreprises d’utilité sociale. 4 entrepreneurs sur 5 sont toujours en activité 3 ans après leur financement, soit 10 points de plus que la moyenne nationale ! Leur taux de création d’emploi est également 2 fois supérieur à la moyenne nationale. Pour en savoir plus.[/vc_column_text][vc_column_text]

Finalité sociétale des entreprises financées par France Active Investissement

[/vc_column_text][vc_raw_html]JTNDdGFibGUlMjB3aWR0aCUzRCUyMjU2MyUyMiUyMGJvcmRlciUzRCUyMjAlMjIlMjBjZWxsc3BhY2luZyUzRCUyMjAlMjIlMjBjZWxscGFkZGluZyUzRCUyMjAlMjIlM0UlMEElMjAlMjAlM0N0Ym9keSUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RyJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDdGQlMjB3aWR0aCUzRCUyMjQ3NSUyMiUyMGFsaWduJTNEJTIybGVmdCUyMiUyMHZhbGlnbiUzRCUyMnRvcCUyMiUzRSUzQ2IlM0VFbnRyZXByaXNlcyUyMGRlJTIwbCUyN0VTUyUyMC0lMjBGaW5hbGl0JUMzJUE5JTIwc29jaSVDMyVBOXRhbGUlM0MlMkZiJTNFJTNDJTJGdGQlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlM0N0ZCUyMHdpZHRoJTNEJTIyODglMjIlMjBhbGlnbiUzRCUyMmNlbnRlciUyMiUyMHZhbGlnbiUzRCUyMnRvcCUyMiUzRSUzQ2IlM0UyMDE4JTNDJTJGYiUzRSUzQyUyRnRkJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDJTJGdHIlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlM0N0ciUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RkJTIwd2lkdGglM0QlMjI0NzUlMjIlMjBhbGlnbiUzRCUyMmxlZnQlMjIlMjB2YWxpZ24lM0QlMjJ0b3AlMjIlM0VDb2glQzMlQTlzaW9uJTIwdGVycml0b3JpYWxlJTNDJTJGdGQlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlM0N0ZCUyMHdpZHRoJTNEJTIyODglMjIlMjBhbGlnbiUzRCUyMmNlbnRlciUyMiUyMHZhbGlnbiUzRCUyMnRvcCUyMiUzRTMwJTI1JTNDJTJGdGQlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlM0MlMkZ0ciUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RyJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDdGQlMjB3aWR0aCUzRCUyMjQ3NSUyMiUyMGFsaWduJTNEJTIybGVmdCUyMiUyMHZhbGlnbiUzRCUyMnRvcCUyMiUzRUVtcGxvaSUyMGV0JTIwZm9ybWF0aW9uJTIwLSUyMFNvdXRpZW4lMjAlQzMlQTAlMjBkZXMlMjBwZXJzb25uZXMlMjBlbiUyMHNpdHVhdGlvbiUyMGRlJTIwZnJhZ2lsaXQlQzMlQTklM0MlMkZ0ZCUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RkJTIwd2lkdGglM0QlMjI4OCUyMiUyMGFsaWduJTNEJTIyY2VudGVyJTIyJTIwdmFsaWduJTNEJTIydG9wJTIyJTNFMjElMjUlM0MlMkZ0ZCUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUzQyUyRnRyJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDdHIlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlM0N0ZCUyMHdpZHRoJTNEJTIyNDc1JTIyJTIwYWxpZ24lM0QlMjJsZWZ0JTIyJTIwdmFsaWduJTNEJTIydG9wJTIyJTNFQ3VsdHVyZSUyMGV0JTIwJUMzJUE5ZHVjYXRpb24lMjBwb3B1bGFpcmUlMkMlMjBsb2lzaXJzJTJDJTIwYW5pbWF0aW9uJTIwc29jaW8tY3VsdHVyZWxsZSUzQyUyRnRkJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDdGQlMjB3aWR0aCUzRCUyMjg4JTIyJTIwYWxpZ24lM0QlMjJjZW50ZXIlMjIlMjB2YWxpZ24lM0QlMjJ0b3AlMjIlM0UxOSUyNSUzQyUyRnRkJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDJTJGdHIlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlM0N0ciUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RkJTIwd2lkdGglM0QlMjI0NzUlMjIlMjBhbGlnbiUzRCUyMmxlZnQlMjIlMjB2YWxpZ24lM0QlMjJ0b3AlMjIlM0UlQzMlODljb25vbWllJTIwZHVyYWJsZSUyMCUyOGFsaW1lbnRhdGlvbiUyMGR1cmFibGUlMkMlMjBmaWxpJUMzJUE4cmUlMjBiaW8lMkMlMjAlQzMlQTljby1hY3Rpdml0JUMzJUE5cyUyMGV0JTIwJUMzJUE5Y28tY2lyY3VsYWlyZSUyQyUyMCVDMyVBOW5lcmdpZXMlMjByZW5vdXZlbGFibGVzJTI5JTNDJTJGdGQlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlMjAlM0N0ZCUyMHdpZHRoJTNEJTIyODglMjIlMjBhbGlnbiUzRCUyMmNlbnRlciUyMiUyMHZhbGlnbiUzRCUyMnRvcCUyMiUzRTE2JTI1JTNDJTJGdGQlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlM0MlMkZ0ciUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RyJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDdGQlMjB3aWR0aCUzRCUyMjQ3NSUyMiUyMGFsaWduJTNEJTIybGVmdCUyMiUyMHZhbGlnbiUzRCUyMnRvcCUyMiUzRUFjdGlvbiUyMHNhbml0YWlyZSUyMGV0JTIwc29jaWFsZSUyMCUyRiUyMEFjYyVDMyVBOHMlMjAlQzMlQTAlMjBsYSUyMHNhbnQlQzMlQTklM0MlMkZ0ZCUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RkJTIwd2lkdGglM0QlMjI4OCUyMiUyMGFsaWduJTNEJTIyY2VudGVyJTIyJTIwdmFsaWduJTNEJTIydG9wJTIyJTNFOSUyNSUzQyUyRnRkJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDJTJGdHIlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlM0N0ciUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RkJTIwd2lkdGglM0QlMjI0NzUlMjIlMjBhbGlnbiUzRCUyMmxlZnQlMjIlMjB2YWxpZ24lM0QlMjJ0b3AlMjIlM0VBY2MlQzMlQThzJTIwYXUlMjBsb2dlbWVudCUzQyUyRnRkJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDdGQlMjB3aWR0aCUzRCUyMjg4JTIyJTIwYWxpZ24lM0QlMjJjZW50ZXIlMjIlMjB2YWxpZ24lM0QlMjJ0b3AlMjIlM0UzJTI1JTNDJTJGdGQlM0UlMEElMjAlMjAlMjAlMjAlM0MlMkZ0ciUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RyJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDdGQlMjB3aWR0aCUzRCUyMjQ3NSUyMiUyMGFsaWduJTNEJTIybGVmdCUyMiUyMHZhbGlnbiUzRCUyMnRvcCUyMiUzRUx1dHRlJTIwY29udHJlJTIwbCVFMiU4MCU5OWV4Y2x1c2lvbiUyMCUyRiUyMEFjdGlvbiUyMHNvY2lhbGUlM0MlMkZ0ZCUzRSUwQSUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUyMCUzQ3RkJTIwd2lkdGglM0QlMjI4OCUyMiUyMGFsaWduJTNEJTIyY2VudGVyJTIyJTIwdmFsaWduJTNEJTIydG9wJTIyJTNFMiUyNSUzQyUyRnRkJTNFJTBBJTIwJTIwJTIwJTIwJTNDJTJGdHIlM0UlMEElMjAlMjAlM0MlMkZ0Ym9keSUzRSUwQSUzQyUyRnRhYmxlJTNF[/vc_raw_html][vc_column_text]« Ces résultats prouvent que la finance peut, et doit, générer une réelle utilité sociale, commente Pierre-René Lemas, président de France Active. Nous pouvons créer de la valeur en répondant à des besoins sociaux et territoriaux non satisfaits. C’est la raison d’être de France Active : donner à la finance un rôle transformatif, en donnant les moyens à chaque entrepreneur de s’engager sur les grandes transitions que nous vivons. Il s’agit d’un nouveau chemin pour l’industrie financière, correspondant aux attentes de la société toute entière ».[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_btn title="Télécharger le communiqué de presse" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="center" i_icon_fontawesome="fa fa-download" add_icon="true" link="url:https%3A%2F%2Ffranceactive-ara.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F03%2F20190215-CP-R%C3%A9sultats-France-Active-2018-Portraits.pdf||target:%20_blank|"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Communiqués de presse" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding " css=".vc_custom_1550239598523{margin-top: -20px !important;}"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces" css=".vc_custom_1507207606477{background-color: #fcfcfc !important;}"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_single_image image="485" alignment="center" el_class="no-margin-bottom"][vc_empty_space height="5px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]