UrgencEss : 30 millions pour les associations et petites structures de l’ESS

 

Face à la crise que traversent les petites structures de l’Economie sociale et solidaire, le secrétariat d’Etat à l’Economie sociale, solidaire et responsable vient de créer un fonds de soutien pour les accompagner à maintenir l’emploi et le lien social qu’elles produisent dans les territoires.
Pour déployer au mieux ce fonds dans tous les territoires le Secrétariat d’Etat a choisi le réseau France Active et ses 40 associations territoriales. Si vous souhaitez en bénéficier : urgence-ess.fr

1) UrgencEss pour les petites structures

Le fonds vient compléter les aides existantes pour les petites structures qui en sont parfois exclues. Sont ainsi éligibles les structures :

Dont la taille est comprise entre 1 et 10 salariés

Qui appartiennent au champ de l’Économie sociale et solidaire, au sens de la loi de 2014 relative à l’ESS :

  • Les associations,
  • Les coopératives,
  • Les entreprises agréées ESUS (Entreprises Solidaires d’Utilité Sociale),
  • Les entreprises du champ de l’insertion par l’activité économique (EI, ACI, AI, EA, ESAT…)
  • Les entreprises ayant inscrit dans leurs statuts les principes de l’Economie sociale et solidaire.

2) Un fonds déployé rapidement partout

Le fonds est déployé à compter 25 janvier 2020 partout en France via un formulaire de contact unique : urgence-ess.fr.
Les structures concernées peuvent y déposer leurs demandes, et après étude et acceptation du dossier, sont redirigées vers les associations de France Active qui les accompagnent au plus près de leurs besoins et les connectent avec les acteurs de leurs territoires utiles à leur relance.
Le fonds UrgencESS proposera à ces structures une aide ponctuelle, sous forme de primes, d’un montant forfaitaire en fonction du nombre de salariés :

5000 € pour les structures de 1 à 3 salariés,

8000 € pour les structures de 4 à 10 salariés.

L’objectif : contribuer à la relance et à la préservation des emplois des structures de l’ESS

3) Votre structure correspond aux critères et vous avez besoin de ce fonds d’urgence ?

Rendez-vous sur le site : urgence-ess.fr pour déposer votre demande.

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actus

Tous nos voeux engagés 2021

 

Pour le 1er anniversaire de la Place de l’émergence, programme qui finance et accompagne l’expérimentation de projet de nouveaux entrepreneurs sociaux, nous avons donné la parole à 4 entrepreneurs engagés sur les 50 lauréats retenus. Le 29 octobre dernier, ils ont témoigné de leur parcours qui leur a permis de créer leur entreprise.

Retour sur l’événement en replay.

La Place de l’émergence est un programme qui permet depuis septembre 2019 l’expérimentation de projets entrepreneuriaux à fort impact en réponse aux grands défis sociaux et environnementaux. Cette première étape dans leur parcours permet à ces futurs entrepreneurs de bénéficier d’un financement et d’un accompagnement tout en leur donnant accès à un réseau bienveillant, composé d’experts et de professionnels de l’entrepreneuriat social.

La Place de l’émergence réunit aussi 9 partenaires financeurs du programme convaincus du rôle des entrepreneurs sociaux dans la transformation notre société : Banque des Territoires, FAPE EDF, Fondation Carrefour, Klesia, Malakoff Humanis, MAIF, Fondation MACIF, BNP Paribas et Banque de France. C’est donc un véritable collectif ou chacun joue pleinement son rôle pour accompagner le mieux possible chaque entrepreneur.

Pour cette première année d’activité, la Place s’est réunie 11 fois malgré les difficultés liées à la crise sanitaire. Au total, près de 200 dossiers ont été analysés pour 54 projets retenus avec une mobilisation de plus d’un million d’euros permettant l’attribution de primes allant de 10 000 à 40 000 euros.

Nous vous invitons à revoir cette conférence, à laquelle participaient Maxime Baduel qui représentait Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable et Pierre-René Lemas, président de France Active.


https://vimeo.com/474580371%20

Découvrez les entrepreneurs



LA BUTINERIE

Une Maison des Alternatives Alimentaires

Pantin

Née d’une envie de donner aux Pantinois l’accès à des produits alimentaires de qualité et d’accompagner chacun vers le bien-manger, la Butinerie a vocation à devenir un tiers-lieu. Il proposera une offre de biens et services intégrés : distribution en circuit court, formations culinaires à prix modiques, ateliers collectifs et individuels de conseils d’experts-santé, conférences et débats sur la transition écologique.

 

Lauréate de la Place de l’émergence en janvier 2020, la structure a bénéficié dans ce cadre de l’accompagnement de France Active pour se structurer (financement et programmation) ainsi que d’une prime de 10 000€ de la fondation Carrefour, ce qui lui a permis de réaliser depuis de belles avancées.
Le projet, porté par un collectif fort et soutenu par la ville devrait contribuer à la dynamisation du territoire par les emplois (3 ETP) qu’il espère créer et parce qu’il veut rendre les habitants des quartiers (notamment les prioritaires de la ville) parties prenantes de la démarche globale d’amélioration de la santé par l’alimentation.

 

Aujourd’hui, la Butinerie, qui s’est constituée en SCIC a pu signer un bail en juin, recruter un directeur, démarrer des activités hors les murs (comme la distribution de paniers bio) et lancer ses travaux en vue d’une ouverture grand public début 2021.


Site internet

LES DRÊCHEURS URBAINS
Collecte et valorisation des résidus de malt issus du brassage de la bière
Seine Saint-Denis et Région parisienne

Chaque jour, à Paris et dans la petite couronne de la capitale, ce sont près de 10 tonnes de drêches (résidus du malt issus du brassage de la bière) qui sont jetées par les brasseries artisanales urbaines. Il s’agit pourtant d’un superaliment. Face à ce constat, Lise Couturier et Benoît Cicilien ont décidé de réagir pour collecter ces drêches et limiter et valoriser les déchets par la production d’un aliment durable et local : une farine spéciale alimentaire, naturellement riche en protéines.

 

Pleinement inscrit dans l’économie circulaire, ce projet voit grand puisqu’il ambitionne l’obtention des labellisations ESUS et AB, l’usage de transports verts, le recours à des emplois d’insertion ou adaptés ainsi que la création d’emploi non délocalisables dans le département de la Seine-Saint-Denis. C’est ainsi qu’il a emporté l’assentiment de la Banque des Territoires (Groupe Caisse des dépôts) et de la MAIF et été primé à hauteur de 20 000€ en février 2020, coup de pouce nécessaire pour assurer des actions de recherche et développement comme la réalisation de nombreux tests (mobilité douce en triporteur électrique, température optimale de séchage des drêches, essais culinaires, machines).

 

Aujourd’hui, grâce à l’accompagnement de la Place de l’Emergence et d’un réseau constitué, la phase d’émergence est terminée pour l’entreprise qui s’est créée en mars. Les deux gérants ont pu se verser leurs premiers salaires, mener la R&D des premiers produits à son terme, préparer la communication, le packaging, faire les investissements pour débuter la production. La vente en direct a commencé sur des petits volumes en attendant la production plus massive prévue sur 2021.


Site internet

GRAINES DE L’AIN
Valorisation des céréales anciennes
L’ouest de l’Ain et peut-être le Grand Lyon

Graines de l’Ain est une association d’agriculteurs et de boulangers, née en 2016 avec pour mission la conservation, l’expérimentation et la valorisation des variétés anciennes de blé. Afin de tester collectivement différentes semences paysannes, agronomiquement et en panification, augmenter la résilience des fermes de l’Ain face aux évolutions météorologiques, climatiques et sanitaires, la structure veut construire une filière courte pour permettre le stockage et la transformation collective du blé en farine ainsi que la proposition à la vente de farines de blés anciens, bio et locales.

 

Ce projet s’inscrirait dans la tendance actuelle de recherche de qualité et de traçabilité pour le consommateur, d’autant que les agriculteurs investis dans le projet s’inscrivent dans un mode de production biologique et une démarche d’agriculture paysanne et aurait un impact positif plus large. Il a pour ambition d’améliorer la situation des paysans, leur autonomie, leur rémunération, développer les liens sociaux des agriculteurs entre eux et avec les consommateurs avec le circuit cour, permettre la préservation du patrimoine agricole.

 

Ce projet innovant et dynamisant pour le territoire de l’Ain a convaincu en février 2020 trois partenaires – BNP – Paribas, Fondation d’entreprise Carrefour et Banque des Territoires (Groupe Caisse des dépôts) – et obtenu une prime de 23 500,00 € qui devrait permettre à Graine de l’Ain de se lancer prochainement, et si l’expérimentation est concluante, pourquoi pas d’inspirer un essaimage sur d’autres territoires ?

ÉCOLE INCLUSIVE FUTUROSCOPE
Formation de publics éloignés de l’emploi aux métiers du numérique
Bassin économique du Futuroscope, Vienne (86)

Pour les personnes en situation de handicap, l’accès à la formation est compliqué, et celui à l’emploi, encore davantage : cette population est deux fois plus touchée par le chômage et subit globalement un faible niveau de qualifications. Face à ce constat et en cohérence avec la loi 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel”, Nicolas Bardoux, éducateur spécialisé a l’idée de créer une école inclusive formant aux métiers numériques un public éloigné de l’emploi dont une majorité de personnes en situation de handicap, dans la zone économique du Futuroscope.

 

Le projet vise à individualiser les parcours de formation par rapport aux capacités d’apprentissage de chacun (ex : temps partiel – visuel – auditif – méthode répétitive…) et proposer des parcours d’alternance, via des contrats d’apprentissage avec les entreprises locales ; une façon d’améliorer l’employabilité des PSH dans un secteur en demande de main d’œuvre. Il est une réponse locale d’inclusion et permettra peut-être à terme la réplique du modèle de formation vers d’autres secteurs d’activité, il répond à un vrai enjeu de lutte contre les discriminations professionnelles

 

Lauréate en avril 2020, financée par nos partenaires Banque des Territoires (Groupe Caisse des dépôts), Malakoff Médéric Humanis et KLESIA à hauteur de 25 000€, la structure doit encore travailler à une connaissance plus fine des besoins du territoire, préciser l’adaptation des parcours de formation et clarifier les coûts.

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actus

A vos côtés pendant la crise

France Active à vos côtés pendant la crise


La crise sanitaire et le nouveau confinement peuvent avoir un impact sur votre activité, comme sur les finances de votre structure.

Comment faire face ? Quelles sont les solutions pour redémarrer ?

Le point sur les mesures de France Active et sur l’ensemble des solutions recensées dans notre boîte à outils.

Faire face 

Nos mesures

Pour le réaménagement de vos prêts bancaires, nous assurons le maintien de nos garanties en lien avec votre organisme prêteur.
Nous adaptons leur durée en fonction des secteurs d’activité :

  • Jusqu’à 12 mois pour les secteurs de la culture, du tourisme et des cafés-hôtels-restaurants,
  • Jusqu’à 6 mois pour les autres secteurs.

Si vous bénéficiez d’un financement direct de la part de France Active, nous vous proposons un report après analyse de votre situation par votre référent habituel.

 

Si vous êtes entrepreneur sans salarié dans un quartier (implantation en Quartier Politique de la ville), vous pouvez prétendre à une prime de 1 500 euros pour répondre aux difficultés rencontrées. Le financement de cette prime est apportée par l’Agence Nationale de la Cohésion de Territoires

S’orienter 

Notre boite à outils

Pour vous aider à vous repérer dans votre recherche de solution, nous vous proposons une boîte à outils qui recense les mesures vous permettant de faire face.

Elle est organisée en trois rubriques :

  • Les aides financières
  • Les mesures fiscales et sociales
  • Un focus sur l’ESS et les secteurs en difficulté


A découvrir sur notre site

Rebondir 

Notre Pacte Relance

Si vous êtes un entrepreneur particulièrement engagé sur le lien social, l’emploi et l’écologie, si votre structure s’inscrit dans le champ de l’Économie sociale et solidaire, vous pouvez prétendre à notre Pacte Relance.

Des solutions concrètes en conseil, financement et connexion.

Pacte Relance


Crane.png

CONSEIL

Nous vous proposons un diagnostic personnalisé pour évaluer votre situation économique et pour identifier les meilleurs leviers financiers (solutions financières et tour de table).

 

L’objectif : vous permettre de projeter votre structure à moyen terme.

Pieces.png

FINANCEMENT

Le Pacte Relance comprend une solution financière adaptée à la période : le Prêt Relève Solidaire (PRS) pour un montant maximum de 100 000 €. D’une durée de 12 à 18 mois et sans intérêt, ce prêt peut vous servir d’amortisseur, le temps de bien préparer votre plan de relance.

 

Vous bénéficiez aussi d’un “collectif relance” composé d’acteur agissant au service de votre projet.

 

A noter que dans certaines régions, le financement peut prendre la forme d’un Dispositif d’appui aux structures de l’Économie sociale et solidaire (DASESS).

CONNEXION

Nous vous aidons à mobiliser votre réseau.

 

Nous pouvons vous orienter vers les dispositifs d’aides exceptionnels nationaux, locaux, sectoriels, mobiliser un collectif de partenaires pour suivre et faciliter votre projet et vous appuyer à l’organisation d’un éventuel tour de table financier.

Se transformer 

Deux pactes dédiés

Cette crise sanitaire peut être aussi une occasion de revoir votre projet entrepreneurial, de l’inscrire dans votre territoire en répondant à de nouveaux besoins, d’y apporter une vraie dimension sociale et écologique.

France Active peut vous accompagner dans ce projet de développement, voire de transformation.

Pour cela, découvrez notre PACTE DÉVELOPPEMENT et notre PACTE TRANSFORMATION.

Ils ont en commun trois dimensions le conseil, des financement et des connexions avec des acteurs utiles à votre projet.

De nouvelles opportunités peuvent s’offrir à vous, nous sommes là pour les rendre concrètes et accélérer votre réussite.

Des questions sur nos solutions ?

Contactez-nous


Je trouve mon interlocuteur

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les stories

Entrepreneurs, les solutions pour faire face : la boite à outils France Active


France Active publie sa boite à outils pour répondre à toutes les questions que se posent les chefs d’entreprises face à la situation sanitaire et économique actuelle. Dans un soucis d’exhaustivité, elle regroupe les mesures visant à aider les entreprises fortement impactées, mises en place par les acteurs du secteur de l’entrepreneuriat et de la puissance publique .

Pour vous en faciliter la lecture, elles sont organisées en trois rubriques avec leur sommaire :

  • Les aides financières
  • Les mesures fiscales et sociales
  • Un focus sur l’ESS et les secteurs en difficulté

Une version pdf compilant l’ensemble, est disponible au téléchargement en fin de page.


Les banques
Le Prêt garanti par l’Etat (PGE)
Les aides de la Caisse des Dépôts – Banque des territoires
Les aides de Bpifrance
Les mesures de soutien de France Active
Le Fonds de solidarité
Les dispositifs de prêts du CODEFI
Le renforcement des financements par affacturage
Les plateformes de financement participatif
Les subventions de l’Assurance maladie
Les aides à l’embauche

L’activité partielle (ou chômage partiel)

L’activité partielle de longue durée

Le FNE Formation

Les exonérations et reports de cotisations sociales (payables auprès des Urssaf)

Les reports et remises d’échéances fiscales (impôts)

Le remboursement accéléré des crédits d’impôts

Les allègements de charges

La commande publique

Les principales dispositions pour l’ESS
Autres initiatives et ressources dédiées à l’ESS
Les réseaux de bénévoles
La cellule de soutien psychologique
Les aides de la CG Scop (pour les Scop et les Scic)
L’inclusion vers l’emploi – IAE et handicap
Le secteur “culture”
Le secteur “tourisme”
Le secteur social, sanitaire et médico-social
Le secteur sportif
Liste des “commerces fermés administrativement”

Date de mise à jour de la boite à outils : 13/11/2020


Télécharger la Boite à outils.

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actualités

Entrepreneurs, les solutions pour faire face : la boite à outils France Active



France Active publie sa boite à outils pour répondre à toutes les questions que se posent les chefs d’entreprises face à la situation sanitaire et économique actuelle. Dans un soucis d’exhaustivité, elle regroupe les mesures visant à aider les entreprises fortement impactées, mises en place par les acteurs du secteur de l’entrepreneuriat et de la puissance publique .
Pour vous en faciliter la lecture, elles sont organisées en trois rubriques avec leur sommaire :

  • Les aides financières
  • Les mesures fiscales et sociales
  • Un focus sur l’ESS et les secteurs en difficulté

Une version pdf compilant l’ensemble, est disponible au téléchargement en fin de page.

Découvrir les mesures de soutien
de France Active



Les banques
Le Prêt garanti par l’Etat (PGE)
Les aides de la Caisse des Dépôts – Banque des territoires
Les aides de Bpifrance
Les mesures de soutien de France Active
Le Fonds de solidarité
Les dispositifs de prêts du CODEFI
Le renforcement des financements par affacturage
Les plateformes de financement participatif
Les subventions de l’Assurance maladie
Les aides à l’embauche

L’activité partielle (ou chômage partiel)

L’activité partielle de longue durée

Le FNE Formation

Les exonérations et reports de cotisations sociales (payables auprès des Urssaf)

Les reports et remises d’échéances fiscales (impôts)

Le remboursement accéléré des crédits d’impôts

Les allègements de charges

La commande publique

Les principales dispositions pour l’ESS
Autres initiatives et ressources dédiées à l’ESS
Les réseaux de bénévoles
La cellule de soutien psychologique
Les aides de la CG Scop (pour les Scop et les Scic)
L’inclusion vers l’emploi – IAE et handicap
Le secteur “culture”
Le secteur “tourisme”
Le secteur social, sanitaire et médico-social
Le secteur sportif
Liste des “commerces fermés administrativement”

Date de mise à jour de la boite à outils : 11/12/2020


Télécharger la Boite à outils.

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actualités

Grands Prix de la finance solidaire 2020 : 100% des lauréats France financés par France Active !

 

Lundi 2 novembre, la 11 ème édition des Grands Prix de la finance solidaire 2020 a dévoilé ses lauréats.

Découvrez les trois associations et entreprises d’utilité sociale primées qui  ont développé, chacune à leur façon des projets particulièrement remarquables, solidaires et  innovants.

Ecoutez sans plus attendre leurs portraits en podcast !

Et pour en savoir plus sur la finance solidaire et les Grands Prix de la finance solidaire, retrouvez le dossier spécial réalisé par le Monde.

Prix “Coup de coeur du public” spécial COVID-19 :

Association de Jeunes pour le Développement à Bagnolet (AJDB)

Financé et accompagné par France Active Garances Seine Saint-Denis


Accompagner et fédérer les jeunes des quartiers prioritaires de la ville afin qu’ils réalisent leur potentiel

En France, les jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) ont de plus grandes difficultés d’insertion que ceux issus des autres quartiers. Il existe ainsi un phénomène (appelé l’”effet quartier”) qui les conduit très souvent vers une mauvaise orientation ou un arrêt précoce du cursus. Avec pour conséquence, un accès à l’emploi et à la réussite réduit. Depuis 2014, l’Association de Jeunes pour le Développement à Bagnolet développe, grâce au financement solidaire de France Active, différentes actions et projets ambitieux afin que les jeunes prennent confiance, se valorisent, développent des compétences, apprennent à travailler collectivement, découvrent la culture entrepreneuriale et brisent le plafond de verre auquel ils sont confrontés.

#Covid-19 : Et pendant le confinement ?

Après une période de sensibilisation du public à rester chez soi, de nombreuses actions ont été menées par les jeunes d’AJDB : soutien scolaire à distance, courrier et appels téléphoniques auprès des personnes âgées, dons d’ordinateurs, distribution de produits alimentaires, concours de pâtisserie, cours de cuisine à distance… (cliquez ici pour voir toutes les actions détaillées)
Ces actions ont permis de dynamiser le quartier, de créer un lien social plus fort entre les habitants et d’apporter un enrichissement collectif pour des jeunes qui prennent confiance en leurs compétences.


En savoir plus sur l’AJDB

Ecouter le podcast de présentation d’AJDB – “Confinement – Comment faire pour que les jeunes se sentent concernés”

Prix “France” :

Villages Vivants

Financé et accompagné par France Active


Une coopérative d’immobilier solidaire qui achète, rénove et loue des locaux en milieu rural pour y installer des activités à fort impact social

Grâce aux financements solidaires obtenus, la coopérative Villages Vivants agit sur toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, en milieu rural, autour de deux grandes actions : l’accès à l’immobilier solidaire et l’accompagnement des collectivités rurales.

Villages Vivants achète, rénove et loue des locaux identifiés par des porteurs de projets afin qu’ils y installent leur activité, tout en les accompagnant dans leur parcours. Les projets installés sont choisis pour leur impact social et leur ancrage dans l’Économie Sociale et Solidaire. Café associatif, épicerie coopérative, magasin de producteurs, micro-crèche…

Ces lieux participent au développement de modèles plus solidaires, coopératifs ou en circuits courts. Ils participent à construire une société plus juste.


En savoir plus sur Villages Vivants

Ecouter le podcast de présentation de Villages Vivants : “Installation d’activités dans les centres bourgs désertés – Les entrepreneurs viennent nous chercher pour qu’on les soulage”

Prix “International” :

CENCOIC


Une organisation solidaire pour la commercialisation directe de la production agricole indigène

La coopérative CENCOIC forme les producteurs membres de Cauca (Colombie) à des pratiques agricoles responsables et productives, collecte leur café transformé et assure son exportation. Grâce au soutien et à l’accompagnement solidaire de la SIDI, elle peut mener à bien sa mission : « renforcer l’organisation et les activités des “cabildos” [conseils communautaires] et améliorer les conditions de vie des familles membres » dans une région ébranlée par la violence et la pauvreté.

Petite innovation : CENCOIC dispose depuis 2018 d’un système d’information qui collecte et centralise les données sur les producteurs membres. Cette base de données est mise à jour régulièrement et permet de suivre l’évolution des conditions de vie des membres.


En savoir plus sur CENCOIC

Ecouter le podcast de présentation de CENCOIC : “Production de café – L’homme doit être en harmonie avec mère nature”

Les Grands Prix de la finance solidaire sont organisés en partenariat avec
France Active
Logo MAIF 400x200
logo_mirova_400x200
Logo Ministere Europe Aff Etrangere 400x200

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Lire toutes les actualités

Emergence : 50 entrepreneurs lauréats de la place en un an


Pour le 1er anniversaire de la Place de l’émergence, programme qui finance et accompagne l’expérimentation de projet de nouveaux entrepreneurs sociaux, nous avons donné la parole à 4 entrepreneurs engagés sur les 50 lauréats retenus. Le 29 octobre dernier, ils ont témoigné de leur parcours qui leur a permis de créer leur entreprise.

Retour sur l’événement en replay.

La Place de l’émergence est un programme qui permet depuis septembre 2019 l’expérimentation de projets entrepreneuriaux à fort impact en réponse aux grands défis sociaux et environnementaux. Cette première étape dans leur parcours permet à ces futurs entrepreneurs de bénéficier d’un financement et d’un accompagnement tout en leur donnant accès à un réseau bienveillant, composé d’experts et de professionnels de l’entrepreneuriat social.

 

La Place de l’émergence réunit aussi 9 partenaires financeurs du programme convaincus du rôle des entrepreneurs sociaux dans la transformation notre société : Banque des Territoires, FAPE EDF, Fondation Carrefour, Klesia, Malakoff Humanis, MAIF, Fondation MACIF, BNP Paribas et Banque de France. C’est donc un véritable collectif ou chacun joue pleinement son rôle pour accompagner le mieux possible chaque entrepreneur.

 

Pour cette première année d’activité, la Place s’est réunie 11 fois malgré les difficultés liées à la crise sanitaire. Au total, près de 200 dossiers ont été analysés pour 54 projets retenus avec une mobilisation de plus d’un million d’euros permettant l’attribution de primes allant de 10 000 à 40 000 euros.

 

Nous vous invitons à revoir cette conférence, à laquelle participaient Maxime Baduel qui représentait Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable et Pierre-René Lemas, président de France Active.


https://vimeo.com/474580371%20

Découvrez les entrepreneurs



LA BUTINERIE

Une Maison des Alternatives Alimentaires

Pantin

Née d’une envie de donner aux Pantinois l’accès à des produits alimentaires de qualité et d’accompagner chacun vers le bien-manger, la Butinerie a vocation à devenir un tiers-lieu. Il proposera une offre de biens et services intégrés : distribution en circuit court, formations culinaires à prix modiques, ateliers collectifs et individuels de conseils d’experts-santé, conférences et débats sur la transition écologique.

Lauréate de la Place de l’émergence en janvier 2020, la structure a bénéficié dans ce cadre de l’accompagnement de France Active pour se structurer (financement et programmation) ainsi que d’une prime de 10 000€ de la fondation Carrefour, ce qui lui a permis de réaliser depuis de belles avancées.
Le projet, porté par un collectif fort et soutenu par la ville devrait contribuer à la dynamisation du territoire par les emplois (3 ETP) qu’il espère créer et parce qu’il veut rendre les habitants des quartiers (notamment les prioritaires de la ville) parties prenantes de la démarche globale d’amélioration de la santé par l’alimentation.

Aujourd’hui, la Butinerie, qui s’est constituée en SCIC a pu signer un bail en juin, recruter un directeur, démarrer des activités hors les murs (comme la distribution de paniers bio) et lancer ses travaux en vue d’une ouverture grand public début 2021.


Site internet

LES DRÊCHEURS URBAINS
Collecte et valorisation des résidus de malt issus du brassage de la bière
Seine Saint-Denis et Région parisienne

Chaque jour, à Paris et dans la petite couronne de la capitale, ce sont près de 10 tonnes de drêches (résidus du malt issus du brassage de la bière) qui sont jetées par les brasseries artisanales urbaines. Il s’agit pourtant d’un superaliment. Face à ce constat, Lise Couturier et Benoît Cicilien ont décidé de réagir pour collecter ces drêches et limiter et valoriser les déchets par la production d’un aliment durable et local : une farine spéciale alimentaire, naturellement riche en protéines.

Pleinement inscrit dans l’économie circulaire, ce projet voit grand puisqu’il ambitionne l’obtention des labellisations ESUS et AB, l’usage de transports verts, le recours à des emplois d’insertion ou adaptés ainsi que la création d’emploi non délocalisables dans le département de la Seine-Saint-Denis. C’est ainsi qu’il a emporté l’assentiment de la Banque des Territoires (Groupe Caisse des dépôts) et de la MAIF et été primé à hauteur de 20 000€ en février 2020, coup de pouce nécessaire pour assurer des actions de recherche et développement comme la réalisation de nombreux tests (mobilité douce en triporteur électrique, température optimale de séchage des drêches, essais culinaires, machines).

Aujourd’hui, grâce à l’accompagnement de la Place de l’Emergence et d’un réseau constitué, la phase d’émergence est terminée pour l’entreprise qui s’est créée en mars. Les deux gérants ont pu se verser leurs premiers salaires, mener la R&D des premiers produits à son terme, préparer la communication, le packaging, faire les investissements pour débuter la production. La vente en direct a commencé sur des petits volumes en attendant la production plus massive prévue sur 2021.


Site internet

GRAINES DE L’AIN
Valorisation des céréales anciennes
L’ouest de l’Ain et peut-être le Grand Lyon

Graines de l’Ain est une association d’agriculteurs et de boulangers, née en 2016 avec pour mission la conservation, l’expérimentation et la valorisation des variétés anciennes de blé. Afin de tester collectivement différentes semences paysannes, agronomiquement et en panification, augmenter la résilience des fermes de l’Ain face aux évolutions météorologiques, climatiques et sanitaires, la structure veut construire une filière courte pour permettre le stockage et la transformation collective du blé en farine ainsi que la proposition à la vente de farines de blés anciens, bio et locales.

Ce projet s’inscrirait dans la tendance actuelle de recherche de qualité et de traçabilité pour le consommateur, d’autant que les agriculteurs investis dans le projet s’inscrivent dans un mode de production biologique et une démarche d’agriculture paysanne et aurait un impact positif plus large. Il a pour ambition d’améliorer la situation des paysans, leur autonomie, leur rémunération, développer les liens sociaux des agriculteurs entre eux et avec les consommateurs avec le circuit cour, permettre la préservation du patrimoine agricole.

Ce projet innovant et dynamisant pour le territoire de l’Ain a convaincu en février 2020 trois partenaires – BNP – Paribas, Fondation d’entreprise Carrefour et Banque des Territoires (Groupe Caisse des dépôts) – et obtenu une prime de 23 500,00 € qui devrait permettre à Graine de l’Ain de se lancer prochainement, et si l’expérimentation est concluante, pourquoi pas d’inspirer un essaimage sur d’autres territoires ?

ÉCOLE INCLUSIVE FUTUROSCOPE
Formation de publics éloignés de l’emploi aux métiers du numérique
Bassin économique du Futuroscope, Vienne (86)

Pour les personnes en situation de handicap, l’accès à la formation est compliqué, et celui à l’emploi, encore davantage : cette population est deux fois plus touchée par le chômage et subit globalement un faible niveau de qualifications. Face à ce constat et en cohérence avec la loi 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel”, Nicolas Bardoux, éducateur spécialisé a l’idée de créer une école inclusive formant aux métiers numériques un public éloigné de l’emploi dont une majorité de personnes en situation de handicap, dans la zone économique du Futuroscope.

Le projet vise à individualiser les parcours de formation par rapport aux capacités d’apprentissage de chacun (ex : temps partiel – visuel – auditif – méthode répétitive…) et proposer des parcours d’alternance, via des contrats d’apprentissage avec les entreprises locales ; une façon d’améliorer l’employabilité des PSH dans un secteur en demande de main d’œuvre. Il est une réponse locale d’inclusion et permettra peut-être à terme la réplique du modèle de formation vers d’autres secteurs d’activité, il répond à un vrai enjeu de lutte contre les discriminations professionnelles

Lauréate en avril 2020, financée par nos partenaires Banque des Territoires (Groupe Caisse des dépôts), Malakoff Médéric Humanis et KLESIA à hauteur de 25 000€, la structure doit encore travailler à une connaissance plus fine des besoins du territoire, préciser l’adaptation des parcours de formation et clarifier les coûts.

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actus

La Place de l’émergence a un an


France Active lançait l’année dernière son programme 100% innovation sociale, la Place de l’émergence, avec comme partenaires Banque des Territoires, FAPE EDF, Fondation Carrefour, Klesia, Malakoff Humanis, MAIF, Fondation MACIF, BNP Paribas et Banque de France.

Elle réunit chaque mois entrepreneurs engagés, partenaires du programme, financeurs et mentors pour des séances de pitchs et sélection de projets en démarrage qui ont un fort impact sur la société.

Chaque rendez-vous est l’occasion de présenter 6 projets, et 5 entrepreneurs sont primés en moyenne.

Depuis le démarrage du programme, 54 projets ont été accompagnés, pour un montant total de primes de plus d’un million d’euros.

Celles-ci se dirigent vers des projets aux engagements multiples et variés : cohésion territoriale et économie de proximité, lutte contre l’exclusion, action sanitaire et sociale, accès au logement, emploi et formation, soutien aux personnes en situation de fragilité, économie circulaire, alimentation durable et filière bio…

Le 29 octobre prochain sera l’occasion de fêter le 1er anniversaire du programme, avec la présence de la secrétaire d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable, Olivia Grégoire et le témoignage de 4 entrepreneurs accompagnés en émergence durant l’année.

L’événement sera retransmis en direct pour permettre à tout le monde de le suivre dans le contexte sanitaire actuel.

Découvrez les pitchs des entrepreneurs


https://vimeo.com/471011410

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actus

Fonds Région Unie – Microentreprises & Associations : Mode d’emploi

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Banque des Territoires et les collectivités locales ont lancé le Fonds Région Unie – Microentreprises & Associations afin d’aider les auto- et micro-entrepreneurs, associations, entrepreneurs individuels, et entreprises jusqu’à 9 salariés dans leur besoin de trésorerie.

Notre réseau Initiative Auvergne Rhône-Alpes avec ses 32 plateformes, est l’un des opérateurs mandatés par la Région qui pourra réceptionner et instruire votre demande de financement ! Pour trouver votre opérateur, rendez-vous par ici : https://regionunie.auvergnerhonealpes.fr/

Cette aide consiste en l’octroi d’une avance remboursable à destination des :

  • Micro-entrepreneurs, auto-entrepreneurs, indépendants et professions libérales (même réglementées)
  • Associations employeuses
  • Entrepreneurs salariés en coopératives d’activités et d’emploi et entrepreneurs en couveuses
  • Entreprises de 0 à 9 salariés inclus dont le chiffre d’affaires annuel ou le total du bilan n’excède pas 1 M€
  • Dont l’établissement est situé en Auvergne-Rhône-Alpes
  • Sans restriction sur l’activité (y compris les professions libérales réglementées)
  • A jour de leur cotisations sociales et fiscales au 1er mars 2020, sous réserve des reports de charges sollicités pour la période de crise en cours.

Cette aide est mise en oeuvre par les réseaux suivants, mandatés par la Région:

  • ADIE Auvergne-Rhône-Alpes
  • Initiative Auvergne-Rhône-Alpes
  • France Active
  • Réseau Entreprendre
  • URSCOP

Assiette des dépenses éligibles :

  • Montant compris entre 3 000 € et 20 000 € (déterminé selon les besoins de l’entreprise) pour financer le besoin de trésorerie et le plan de relance de l’entreprise (besoin en fonds de roulement).
  • Les investissements matériels et immobiliers, ainsi que l’acquisition de titres ou de fonds de commerce n’entrent pas dans les dépenses éligibles.
  • De même, l’avance remboursable ne pourra couvrir toute autre dépense de type frais de fonctionnement.

A noter :

  • Objectif : financer le besoin de trésorerie et le plan de relance de l’entreprise (besoin en fonds de roulement)
  • Durée de 5 ans dont 2 ans en différé
  • Cette aide n’est pas cumulable avec un prêt Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Pas de garantie ou de cofinancement exigés

Sont exclues :

  • Les sociétés civiles immobilières
  • Les structures dites para-administratives ou para-municipales, les structures représentant un secteur professionnel (p.ex. les syndicats et groupements professionnels)
  • Les entreprises en difficulté au sens de la réglementation européenne:
    • Entreprises non à jour de leurs obligations fiscales, sociales et environnementales
    • Entreprises sous le coup d’une récupération d’aides illégales
    • Toutes les formes d’entreprises, lorsqu’elles se trouvent dans une procédure de sauvegarde, de redressement judiciaire ou de liquidation
    • Société dont certains associés au moins ont une responsabilité illimitée pour les dettes de la société, lorsque plus de la moitié des fonds propres, tels qu’ils sont inscrits dans les comptes de la société, a disparu, plus du quart de ces fonds ayant été perdu au cours des douze derniers mois
    • Société à responsabilité limitée: lorsque plus de la moitié de son capital social a disparu, plus du quart de ce capital ayant été perdu au cours des douze derniers mois

Pour déposer votre demande pour l’avance remboursable du Fonds Région Unie :

1. Prenez connaissance des critères d’éligibilité énoncés ci-dessus

2. Téléchargez le dossier type

3. Réunissez les pièces nécessaires pour constituer votre dossier : 

  • Dossier rempli et attestation sur l’honneur signée
  • Pièce d’identité du dirigeant demandeur
  • Justificatif de domicile du dirigeant datant de moins d’un an
  • RIB professionnel si société ou RIB personnel si micro-entrepreneur
  • Relevés du compte bancaire professionnel (ou liés à l’activité) d’avril, mai et juin 2020
  • Statuts de la société, le cas échéant
  • K-Bis de moins d’un mois
  • Déclaration chiffres d’affiares à l’URSSAF pour l’année 2019 ou déclaration d’impôts pour l’année 2019 ou bilan comptable de l’entreprise en 2019
  • Extrait fiche INSEE (SIRET/SIREN/Code APE), vous pouvez les récupérer ICI
  • Contrat CAPE si le demandeur est en couveuse ou en coopérative d’activités et d’emploi (CAE)

4. Trouvez l’opérateur mandaté par la Région qui pourra réceptionner et instruire votre demande de financement : ICI